mardi 17 juillet 2018

Les plumes T02 - Anne Baraou & François Ayroles (Série en cours)



 Volume 2
Une BD de Anne Baraou et François Ayroles  chez Dargaud 
   04/2012 (27 avril 2012)    92 pages     Format normal 


2e tome des Plumes, une série de Baraou et Ayroles qui met en scène le quotidien de quatre écrivains ; une plongée dans le monde merveilleux de la littérature...
Avant de découvrir ce 2e épisode des Plumes, une petite question : 
La République des lettres est-elle une comédie ou une tragédie ? Les quatre écrivains hésitent : comédie, puis tragédie ou, peut-être, ni l'une ni l'autre. Car si la littérature est partout et en tout, comment donc vivre avec ?... Anne Baraou et François Ayroles dissèquent le milieu littéraire avec humour, bonheur et une certaine férocité réjouissante. Après Les Plumes, vous n'entrerez plus dans une librairie comme vous le faisiez auparavant !
Suite et fin des Plumes, une bande dessinée d'une grande originalité à l'humour ravageur et au dessin magnifique.






lundi 16 juillet 2018

Les plumes T01 - Anne Baraou & François Ayroles

Genre :Non défini
Parution :Série en cours
Tomes :2


Volume 1
Une BD de Anne Baraou et François Ayroles  chez Dargaud 
   09/2010 (03 septembre 2010)    93 pages      Format normal 

Il y a le maladif, talentueux et cultivé Malard ; l'insatisfait débordant d'idées Inscht ; le poseur et dragueur Alpodraco ; le cynique et grognon Greul. Ils sont écrivains, et leur seule base solide est le troquet parisien qui leur sert de QG. Là, ils débattent, déplorent ou débinent leurs livres, leur métier, la littérature et tout ce qui tourne autour. Mais comme autant de quilles dans un jeu de chiens, il y a aussi un prof en voie de clochardisation, une célèbre auteure à succès, une stagiaire-secrétaire-pigiste qui couche, un jeune écrivain qui vient les flatter et demander conseil... Tout s'emballe quand le bistrot est mis en vente : la bande des quatre décide de tout faire pour l'empêcher.




dimanche 15 juillet 2018

Le cheval marin - C. Schmidt. Bibliotheca Virtualis


Le cheval marin
C. Schmidt

Une histoire courte de 9 pages ambiance "légende" d'un dessinateur qui n'est pas passé à la postérité.

Tintin nº 350 (1982)






samedi 14 juillet 2018

Les Aventuriers de la mer 03.-.Or ou sang. Audrey Alwett & Dimat (Série en cours)




Genre :Heroic Fantasy
    Parution :Série en cours
    Tomes :3
C'est en 1998, c'est trois ans après avoir posé les bases de sa célébre saga L'Assassin Royal, que Robin Hobb imagine les vivenefs, ces fantastiques bateaux vivants... 
De cette idée naîtra Les Aventuriers de la Mer, 
série culte de romans de fantasy, dont l'action se situe chronologiquement entre le 1er et le 2nd cycle de L'Assassin Royal.



3. Or ou sang
Une BD de Melanÿn et Dimat  chez Soleil Productions (Cherche futurs) 
  03/2016 (23 mars 2016)  46 pages   Grand format

Sous le nom de Ath et déguisée en mousse, Althéa a retrouvé du travail sur un navire abattoir qui fait voile vers le Nord. Les conditions sont dures, mais elle est prête à tout pour obtenir la fameuse étiquette de marin, afin de pouvoir récupérer son navire. À Jamaillia, Hiémain est condamné à être vendu comme esclave. Fier et obstiné, il se refuse pourtant à faire appel à son père. De son côté, Kennit poursuit son rêve : devenir le premier capitaine pirate d'une Vivenef.

 

vendredi 13 juillet 2018

Les Aventuriers de la mer 02.-.Les chemins de la liberté. Audrey Alwett & Dimat

   Série en cours
  Tomes :3

C'est en 1998, c'est trois ans après avoir posé les bases de sa célébre saga L'Assassin Royal, que Robin Hobb imagine les vivenefs, ces fantastiques bateaux vivants... 

De cette idée naîtra Les Aventuriers de la Mer, 
série culte de romans de fantasy, dont l'action se situe chronologiquement entre le 1er et le 2nd cycle de L'Assassin Royal.




2. Les chemins de la liberté
Une BD de Audrey Alwett et Dimat  chez Soleil Productions (Cherche futurs) 
  08/2014 (20 aout 2014)  46 pages    Grand format 


Althéa est folle de rage. Alors que son navire vient juste de s'éveiller, Kyle lui interdit d'y mettre le pied. Mais peu importe ! Elle fera tout pour récupérer Vivacia ! Son neveu, Hiémain, a quant à lui été embarqué de force. 

La vie à bord s'annonce pénible pour celui qui se consacrait jusqu'ici à la prêtrise. Vivacia a beau tâcher de le réconforter, rien n'y fait...


Pendant ce temps, dans les eaux pirates, le Capitaine Kennit marche vers son destin. Coûte que coûte, il deviendra roi des Îles Pirates, alignant pour cela les actions d'éclat. 


Son projet n'est cependant pas du goût de tout le monde, et le flamboyant capitaine pourrait bien y laisser sa peau…





jeudi 12 juillet 2018

Tartuffe de Molière.-.03.-.(Duval-Zanzim) [Série finie]

Genre :Adaptation d'œuvre littéraire
Parution :Série finie
Tomes :3


Tome 3
Une BD de Fred Duval et Zanzim  chez Delcourt (Ex-libris) 
   09/2010 (08 septembre 2010)    46 pages    Format normal 



Afin d'apporter à son mari la preuve de l'hypocrisie de Tartuffe, Elmire énonce les règles du jeu : Orgon doit se cacher sous la table pour qu'il assiste à une entrevue que l'imposteur pensera privée. Ce dernier se fait suspicieux mais révèle très vite sa vraie nature en voulant abuser d'elle... in situ. Furieux et désemparé, Orgon intervient et ordonne à Tartuffe de quitter les lieux.






mercredi 11 juillet 2018

Tartuffe de Molière.-.02.-.(Duval-Zanzim)


Tome 2
Une BD de Fred Duval et Zanzim  chez Delcourt (Ex-libris) 
   11/2009 (04 novembre 2009)  46 pages    Format normal 

En singeant la dévotion, Tartuffe a réussi à manipuler Orgon et à devenir son directeur de conscience. Il se voit même proposer la main de la fille de son bienfaiteur, en même temps qu'il tente de séduire l'épouse. Face à l'incrédulité de son mari, celle-ci tente d'intercéder auprès du faux dévot. Tartuffe profite de ce tête-à-tête pour se lancer dans une cour assidue et très compromettante...


Tandis qu’Orgon, toujours aveugle, ne se lasse pas d’admirer Tartuffe qui sera bientôt son gendre, Damis peste contre cet importun qui reçoit les grâces de son père, Marianne se lamente sur un mariage qu’elle refuse et Dorine s’ingénie à rassurer tout le monde. Quant au gras dévot, fort de son ascendant, il entreprend de courtiser la maîtresse de maison, venue intercéder pour annuler l’union projetée. Elmire, tout en douceur et fermeté, l’éconduit. 
Mais Damis, témoin caché de la scène, entreprend aussitôt de discréditer Tartuffe auprès d’Orgon. Ne voulant rien entendre, ce dernier déshérite et renvoie son fils puis supplie son protégé, jouant les pécheurs repentants, de rester. Voyant que les avertissements de son frère Cléante et les suppliques de Marianne sont restés sans effet, l’épouse décide de dessiller les yeux de son trop crédule mari...



Un an après le premier opus, voici la deuxième partie de cette adaptation en bande dessinée d’une des plus célèbres, et controversées, pièces de Molière : Tartuffe, ou l’Imposteur, dont elle reprend, ici, les actes III et IV. Respectant l’œuvre à la lettre, Fred Duval (Carmen Mc Callum, Travis, Hauteville House) ménage une entrée bien sentie au personnage central qui n’était jusqu’alors apparu que fugacement, lors de retours en arrière appuyant les propos des autres protagonistes à son encontre. Dès lors, l’intrigue prend un tour un peu plus vif et s’achemine sans coup férir vers son point culminant après quelques péripéties qui voient le malhonnête parasite tomber le masque un instant, puis faire preuve d’un grand talent pour se sortir d’affaire. 
Pour pallier la dynamique défaillante d’une version au format BD, et donner l’impression d’un jeu scénique, le dessin de Zanzim (La sirène des pompiers, Les yeux verts) s’ingénie à rendre vivants et éloquents bons mots, répliques célèbres et ressentis des protagonistes. Ainsi, le sein que le faux dévot ne saurait voir fait l’objet de longs et expressifs regards en biais. Les longs échanges entre Tartuffe et Elmire, puis celle-ci et Orgon s’accompagnent d’une mise en scène visuelle empruntant les chemins du rêve comme ceux du désir. 
Le premier entraîne les interlocuteurs dans un monde fantasmé, véritable Jardin des Délices, imaginé par l’imposteur et s’étiolant au fil des rebuffades de la belle épouse. Le second montre comment Elmire enrubanne – au propre (graphiquement) comme au figuré – si bien son mari qu’elle parvient, en fin d’album, à le convaincre d’épier une de ses rencontres avec Tartuffe. Les plaisirs de la vue et du verbe se joignent donc de façon réussie et c’est sans doute ce qu’on retiendra de cette version.

Une agréable redécouverte d'un incontournable du théâtre.

Par M. Natali



mardi 10 juillet 2018

Tartuffe de Molière.-.01.-.(Duval-Zanzim)


Genre :Adaptation d'œuvre littéraire
Parution :Série finie
Tomes :3


Tome 1
Une BD de Fred Duval et Zanzim  chez Delcourt (Ex-Libris)
  09/2008 (10 septembre 2008)         46 pages          Format normal

Issu de la haute bourgeoisie, Orgon s'est laissé subjuguer par Tartuffe dont il admire la foi profonde. Or ce dernier n'est qu'un hypocrite intéressé par la fortune de son admirateur. 
Malgré l'hostilité de sa propre famille, Orgon a fait de lui son directeur de conscience, son confident et son maître à penser. Aveuglé, il s'entiche de son Tartuffe au point de lui offrir sa fille, son héritage... Les manoeuvres de l'imposteur seront-elle déjouées à temps ?



Dame Pernelle, la vieille mère, n’a que son nom et ses vertus à la bouche. Son fils, Orgon, l’admire comme s’il s’agissait d’un saint homme et l’a même accueilli sous son toit, s’inclinant béatement au moindre de ses dires. Mais Tartuffe ne fait pas l’unanimité dans la maisonnée. L’épouse, les rejetons, le beau-frère et Dorine, la servante, n’ont pas de mots assez acerbes pour qualifier cet individu qu’ils subodorent d’être faussement confit en dévotions. Hélas, Orgon ne veut rien entendre. Pis ! Il entend donner sa fille Mariane en mariage à Tartuffe. L’effarement est total et la belle effondrée. Doit-elle se plier à ces noces par piété filiale et renoncer à son amour pour Valère ? Dorine saura-t-elle arranger cette affaire avec la complicité des autres ?

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir ». La réplique est fameuse et, même sans avoir vu ni lu la pièce de Molière, le public en connaît généralement le propos. Il faut dire que Tartuffe est la comédie la plus jouée depuis sa création en 1664, époque à laquelle elle suscita scandales, querelles et ennuis pour son auteur. L’adapter en bande dessinée n’est pas chose aisée, ne serait-ce que parce qu’une œuvre théâtrale est d’abord – voire surtout – faite pour être jouée. Pourtant l’exemple a déjà été donné par les éditions Vents d’Ouest qui ont publié les mises en BD de quelques titres de Molière dans leur label Commedia. A leur tour, Fred Duval (Carmen Mc Callum, Travis, Hauteville House))et Zanzim (La sirène des pompiers, Les yeux verts) relèvent le défi, afin d’ajouter ce classique de la littérature française à la collection Ex libris de Delcourt.



Fred Duval a choisi de découper Tartuffe en trois albums, reprenant respectivement les actes I et II, les III et IV et enfin le cinquième. Comme toute bonne pièce, ce premier volet plante le décor, les personnages et les enjeux, à savoir sauver l’idylle de Mariane et Valère, démasquer le faux dévot et, ce faisant, ramener Orgon à la raison. Soulignons que, s’il n’est question que de lui, Tartuffe n’est pas encore intervenu et n’apparaît dans les planches que pour illustrer les propos rapportés à son encontre. Il n’entrera en scène qu’au troisième acte, c'est-à-dire dans le prochain volume. Par ailleurs, le texte de Molière est fidèlement restitué, ce qui est un indéniable avantage puisque cela permet de le (re)découvrir et de le savourer autrement qu’en le voyant jouer. Néanmoins, certains lecteurs auront peut-être quelques difficultés avec le langage du XVIIe siècle et les alexandrins, qu’ils trouveront ardus ou qui leur rappeleront de douloureuses heures d’étude au collège. Toutefois, c’est le graphisme de Zanzim qui confère tout son charme à l’ouvrage. Apparenté à celui d’un Blain, il est expressif et transmet bien les émotions des protagonistes, qui semblent porter leur caractère sur leur visage. Jouant sur les différents décors, à l’intérieur de la maison, mais également en dehors (dans la rue, le long d’une rive, au bal), il permet de créer une véritable ambiance et de trancher avec la monotonie d’un seul et unique lieu. Certains détails ne manquent pas de piquant et prêtent à sourire comme cette assiette redécorée par Dorine pour former une tête à la Arcimboldo, ou cet écriteau intitulé « entreprise André Le Nôtre », ou encore ce passage où Orgon paraît couronné de bois de cerf tandis que sa servante lui expose le risque que Mariane cocufie un mari qui ne lui convient pas.

Ce premier tome de Tartuffe trouve parfaitement sa place dans la collection Ex libris. Il fournit aussi l’occasion de relire une des comédies les plus célèbres tout en appréciant un dessin de belle facture.

Par M. Natali


lundi 9 juillet 2018

JOHNNY, le journal de l'âge d'or Nº 3


Nº 3  JOHNNY, le journal de l'âge d'or

Date de publication: 19/04//1970       24 pages

Sommaire:

Johnny Hazard : dessin de Frank Robbins (2 page)
 Alley Oop (1 page)
Hud le spécialiste : dessin de Jijé, scénario de Rog Phillips (2 page)
Le petite Annie by Brandom Walhs (1 page)
Le Fantôme de Bengale par Lee Falk  (1 page)
Archie Pott/ Le père La Cloche by C.D, Russell (1 page)
L'agent secret X9 : dessin d'Al Williamson, scénario d'Archie Goodwin (1 page)
Brick Bradford by W. Ritt & C. Gray
Prince Vaillant:  Dessin et Scénario Harold R. Foster (1 page)
Raoul et Gaston par L. Young et T. Massey (1 page) 
Terres Jumelles by Oskar Lebeck (1 page)
Gérald Norton par K. Bald  et J. Brandfield (1 page)
Sortileges dessin de J. Mersant , scénario de J. Tosan (2 page)
Le roi de la prairie by Fran Striker (1 page)

Plus d'information...

























Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...