lundi 3 avril 2017

D'encre et de sang.-.01.-.(Gihef - Renaud)

   - Genre : Réalisme
    - Format : GF
    - Série :Série finie 2 tomes + HD



1. D'Encre et de Sang
Une BD de Gihef et Renaud  chez Sandawe (Ados-adultes) 
   06/2014 (04 juin 2014)  44 pages   Grand format 

Fin de l’été 1944... Bruxelles vit ses dernières heures sous l’occupation allemande... mais aussi sous le joug d’un redoutable tueur qui sévit dans la ville.



Au cœur de l’enfer, le rouge et le noir finiront par se confondre. Katja est une journaliste d’origine autrichienne, mais elle est également espionne à la solde des Alliés. Lors de l’été 1944, elle débarque à Bruxelles avec pour mission d’approcher Léon Degrelles, journaliste influent et sympathisant nazi, et de le mettre hors d’état de nuire avant le débarquement des Alliés dans la ville.



Mais le traître s’avère difficile à localiser et notre héroïne va intégrer le quotidien « Le Soir », principal outil de propagande de l’occupant, pour retrouver sa piste. En parallèle, elle se voit confier une grosse affaire dont personne ne semble vouloir au journal : une série de meurtres inexpliqués terrorisant la capitale.

[Texte: Bedetheque]


Quelques mois après le diptyque Crotales (Dupuis), on retrouve le duo Renaud-Gihef dans un registre fort différent avec cette fiction historique mêlant récit de résistance et thriller dans une capitale belge sur laquelle flotte le drapeau à croix gammée. 
Malgré quelques invraisemblances (dont l'arrivée "remarquée" de Katja en gare du Midi) et certains gros clichés, on est intrigué par l'évolution de cette double aventure, celle d'une résistante en quête de celui qui personnifia la collaboration en Belgique, et l'énigme de ces meurtres de jeunes femmes retirées de la caserne de Dossin à Malines (point de départ vers les camps d'extermination) pour être... exécutées d'une autre manière en Belgique.


























On devine aisément que le coupable est un officier allemand, mais tous ceux que l'on croise au cours de ce premier volet (D'encre et de sang est prévu en 2 tomes) sont pour le moins inquiétants...
Et puis, pourquoi Katja est-elle interrogée dès la première planche par un SS belge, son histoire étant présentée sous forme de long flash-back ?.


Résistance, collaboration, faux-semblants... Les auteurs s'attachent à restituer l'atmosphère de l'époque, et y parviennent notamment par le biais de l'évocation du "Soir volé", le grand quotidien belge devenu outil de propagande, à côté de l'aventure d'un "faux Soir" édité par la Résistance.
 Daniel Couvreur, journaliste au... Soir signe à ce sujet un passionnant dossier qui complète judicieusement l'album. Renaud met une fois de plus en scène une jolie héroïne aussi sexy que déterminée, tout en soignant les éléments de sa reconstitution historique (décors, uniformes...),
 et retrouver son trait élégant sous des cieux fort éloignés de ceux du sud-ouest 
des USA constitue assurément un des intérêts de l'album.
Texte: Nono

Contient un dossier de huit pages inédites racontant l'histoire du "Soir volé" et du "Faux Soir".




























https://mega.nz/#!6HozHY5A!UiWYCKTBjWa2vZ3Wv1fe3BQL0-y6DUKAjp-h4oNQud0

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...