vendredi 5 mai 2017

Les Aventuriers de la mer 01.-.Vivacia. Audrey Alwett & Dimat

Genre :Heroic Fantasy
    Parution :Série en cours
    Tomes :3
C'est en 1998, c'est trois ans après avoir posé les bases de sa célébre saga L'Assassin Royal, que Robin Hobb imagine les vivenefs, ces fantastiques bateaux vivants... 
De cette idée naîtra Les Aventuriers de la Mer, 
série culte de romans de fantasy, dont l'action se situe chronologiquement entre le 1er et le 2nd cycle de L'Assassin Royal.

           1. Vivacia

Une BD de Audrey Alwett et Dimat chez Soleil Productions (Cherche futurs) 

       06/2013 (12 juin 2013)  46 pages  Grand format                  


     D'un caractère indépendant et intrépide, AlthéaVestrit rêve de commander un jour Vivacia, le vaisseau aux particularités magiques de sa famille. 
En attendant, elle déambule sur son pont librement et sans se plier aux ordres de son beau-frère chalcédien, Kyle Havre, capitaine en l’absence de son père malade. Revenue à Terrilville, elle espère bien que tout rentrera dans l’ordre, mais de terribles nouvelles l’attendent qui vont bouleverser son destin et celui des siens


Après l’Assassin Royal, les éditions Soleil entament l’adaptation en bande dessinée des Aventuriers de la mer, une autre saga de Robin Hobb, située dans le même univers. Au scénario, Audrey Alwett s’empare de l'histoire et essaie d’en rendre la trame aussi fidèlement que possible et sans laisser de temps mort. Entrant immédiatement dans le vif du sujet, elle présente chacun des protagonistes, dont les caractères sont rapidement cernés, ainsi que les éléments qui vont influencer le cours des événements. 
Cependant, la manière dont elle souligne à l’envi le tumulte des émotions, particulièrement celles d’Althéa, tend un peu trop souvent vers la caricature et infantilise en quelque sorte les personnages. Un défaut que le dessin de Dimat renforce par son expressivité marquée. Pour le reste, le rendu graphique s’avère de facture honorable, le découpage étant fluide et dynamique, tandis que la colorisation de Nicolas Demare et Cyril Vincent accompagne assez bien le récit.

Début mitigé pour cette version BD qui n'offre à l'amateur du roman d'origine et aux autres qu'une copie un peu pâle.
Par M. Natali [http://www.bdgest.com]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...