samedi 17 juin 2017

Shimon de Samarie 01. Tu ne tueras point (Série en cours) - Fred Le Berre & Michel Rouge

Genre :Histoire
Parution :Série en cours
Tomes :3

Meurtre mystérieux à Jérusalem... Shimon de Samarie est juge au Sanhédrin de Jérusalem.
Samaritain de naissance, il a été instruit à Rome et se trouve aujourd'hui partagé entre deux cultures communautaires. S'il compose avec deux juridictions aux lois fort différentes, son action n'en est que plus délicate car en jouant sur les deux tableaux, il s'expose à perdre sur toute la ligne !

Cette série est continué en 2009 sous le titre "Le Samaritain".


  1. Tu ne tueras point
Une BD de Fred Le Berre et Michel Rouge chez Les Humanoïdes Associés (Dédales)
03/2005  46 pages  Format normal

 À Jérusalem, les marchands du Temple font la pluie et le beau temps. Alors qu'on ravale des bâtiments endommagés par un séisme, un cadavre est découvert dans les décombres.
Simple victime du tremblement de terre dont personne n'avait cure ? Ou meurtre hâtivement transformé en accident attribué aux forces de la nature ?
Et qui est cette victime que personne ne semble connaître ?
Pour répondre à cette question, le juge Shimon devra reconstituer, pièce par pièce, l'identité et la biographie du mort, quitte à semer le trouble parmi les sectes qui pullulent en ces temps de mutations profondes...


 Shimon de Samarie est une sorte de juge dans la Palestine de l’Antiquité sous occupation Romaine. Il est chargé d’enquêter sur le décès d’un autochtone survenu pendant un tremblement de terre mais dont le corps n’est découvert qu’un an plus tard.
On a parfois eu l’impression que Dupuis marchait sur les traces des Humanos avec des séries comme H.A.N.D. Cette fois, c’est clairement l’inverse, avec ce qui ressemble à un nouveau héros récurrent : d’un académisme frappant, lisse dans le trait comme dans le récit, cette BD semble s’adresser en priorité à un public jeune, qui découvre à peine les romans policiers.


Pour un premier scénario, Fred Le Berre a donc composé avec tous les impératifs du genre : l’enquêteur est posé et juste, présentation successive de tous les coupables potentiels, rebondissements au moment attendu, fausses pistes grossières, coupable inattendu… Assez convenu mais finalement bien orchestré, cette histoire est distrayante de prime abord mais ennuyera rapidement un lecteur exigeant.

Au dessin, Rouge compose comme à son habitude une BD sans réel défaut, mais avec également bien peu de caractère : on aboutit donc à une certaine homogénéité. Trop banale et trop classique pour réellement intéresser un public adulte quand il y a tant de nouveautés chaque mois, cette BD cible donc un lectorat plus jeune. Mais celui-ci, qui semble plus passionné actuellement par l’héroic-fantasy, et par des récits au rythme plus dynamique, va-t-il réellement mordre à l’hameçon ? 
 Par M. Antoniutti  http://www.bdgest.com



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...