lundi 27 février 2017

L' homme qui n'aimait pas les armes a feu T01. Wilfrid Lupano et Paul Salomone

Genre: Humour, Western
Parution: Série en cours
Tomes: 3
Début du XXe siècle, Arizona... Maître Byron Peck, citoyen britannique et avocat d'affaires, escorté de son acolyte, l'effrayant Monsieur Hoggaard, parcourt le désert en quête d'un mystérieux papier qui pourrait changer à jamais le cours de l'histoire des États-Unis d'Amérique. Dans le même but, la dangereuse Margot de Garine s'associe à une bande de Mexicains sans foi ni loi... Et ils seront sans pitié ! 

 

 1. Chili con Carnage
Une BD de Wilfrid Lupano et Paul Salomone chez Delcourt (Conquistador)

 Grand format
Scénariste : Wilfrid Lupano
Dessinateur : Paul Salomone
Couleurs : Lorenzo Pieri
Editeur : Delcourt
Collection : Conquistador
Dépot légal : 04/2011
Nombre de planches : 46

À première vue cette histoire commence comme n’importe quel western. Un jeune premier naïf et amoureux, une femme fatale, un avocat très distingué et une poignée de bandits mexicains aux belles bacchantes sont sur la piste d'un document secret "dont-dépend-le futur-de-la-nation".
Si l’action se déroule au-delà du Pecos, le lecteur est en terrain connu. Par contre, dès la première réplique, un ton bien singulier change la donne.
Sans jamais tomber dans la parodie pure, Wilfrid Lupano (L’honneur des Tzarom, Alim le tanneur) installe une atmosphère, un cachet, unique à la frontière de l’absurde et d’un réalisme à peu près plausible.


Autour de ce canevas classique digne d’une aventure du Lieutenant Blueberry, le scénariste mélange avec beaucoup d’intelligence les éléments traditionnels du genre avec une bonne dose de folie. Des personnages hauts en couleurs, comme Byron Peck, avocat pseudo pied-tendre outré par l’usage des armes à feu, mais moins regardant pour ce qui est de la dynamite, et son client Knut Hoggaard, colosse norvégien très bon cuisinier quoique légèrement diminué, côtoient des figures incontournables comme Manolo Cruz, chef au large sombrero d’une bande de pilleurs de trains et la troublante Margot de Garine, aventurière qui, à l’image d’une Chihuahua Pearl, est prête à tout pour arriver à ses fins.
 Les situations insolites et les scènes d’actions sont enrobées par de dialogues hilarants. Lupano réalise un travail d’équilibriste des plus remarquables, le dosage entre pastiche et académisme est parfait.


Aux pinceaux, Paul Salomone propose également une excellente réalisation.
Sa version de l’Ouest américain respecte les canons du genre.
Même si, par moments, le dessinateur joue la surenchère sur les détails – « l’église abandonnée transformée en repaire ? » est notamment surchargée - au détriment de la lisibilité, la lecture reste des plus agréables. La galerie de trognes est particulièrement jouissive et singulièrement en accord avec les joutes verbales échangées.

Chili con carnage est un excellent tome 1 au ton original et détonnant. Chaudement recommandé aux amateurs de western… et de franche rigolade.

Texte: A. Perroud [http://www.bdgest.com]

Scan de MID et retouches de Lara60

L'homme qui n'aimait pas les armes à feu - 01 -[Seulement BD].cbr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...