mardi 11 septembre 2018

Fillette 589 Scan: MonsieurAugustin



Fillette est un périodique de bande dessinée créé le 21 octobre 1909 par les publications Offenstadt en concurrence de La Semaine de Suzette, ciblant le même lectorat de petites filles,
et dont le dernier numéro est paru le 6 août 1964.


Fillette est un journal hebdomadaire, sauf durant la période du 29 septembre 1912 (no 155)
 à août 1914, où il est bihedomadaire.
 Il possède 16 pages de format 19,5 × 29,5 cm, jusqu’au no 1754 (1er mars 1942), où il passe au format 39 × 27,5 cm. À ses débuts, il coûte 5 centimes.

 Interrompu pendant la seconde guerre mondiale, Fillette reparait le 2 mai 1946 sur huit pages, puis seize à partir du 19 décembre 1946. Le journal passe à 20 pages en 1954, puis 36 en 1960 et termine à 40 pages en 1964. En 1956, le titre devient Fillette Jeune Fille, pour rechercher un lectorat d'adolescentes
C'est dans le premier numéro de ce journal que paraît pour la première fois la bande dessinée L'Espiègle Lili créée par Jo Valle (scénario) et André Vallet (dessins). Calvo dessine de nombreuses couvertures.

Après guerre, la publication comprend notamment les séries suivantes:

L'Espiègle Lili, avec de nouveaux auteurs, Bernadette Hiéris comme scénariste et
Gérard Alexandre pour le dessin
Oscar le petit canard, de Mat
Durga Râni, reine des jungles, BD réaliste dessinée par René Pellos
Pauvre Aggie, adaptation française du comic strip américain de Hal Rasmusson
Les aventures de Miki, créées par l'américain Bob Kay,
 et publiées du numéro 106 (22 juillet 1948) au 382 (12 novembre 1953)

Texte: Wikipédia



Fiche technique :

Hebdomadaire, sauf la période du 29 septembre 1912 (n°155) à août 1914
 où il est bihedomadaire. 
16 pages de format 19,5 x 29,5 jusqu’au 1754 ( 1er mars 1942) 
où il passe à 39 x 27,5.
1755 numéros.
- Premier n° : 21 octobre 1909
- Dernier n° : n°1755 du 8 mars 1942.


Pour les petites filles des milieux populaires, les frères Offenstadt lancent en 1909 le journal Fillette, dont la vedette est L’Espiègle Lili, créée par le romancier Jo Valle (1865-1949), et dont le premier dessinateur est André Vallet.

Pendant féminin de l’Epatant, ce titre remporta un succès considérable auprès des fillettes du début du siècle, l'espiègle Lili ayant autant de succès chez les filles que les Pieds Nickelés chez les garçons. De nombreuses couvertures furent illustrées par Calvo.

La preuve de l'engouement suscité par ce magazine se trouve dans son rythme de parution. 
Tout d'abord hebdomadaire Fillette devient bihebdomadaire à son numéro 155
 (29 septembre 1912). 
Il conservera cette périodicité jusqu'à ce qu'éclate la guerre. Reparaissant à son numéro 349 après une interruption de quelques semaines suite à la déclaration de guerre, il affiche sur sa une, un papillon qui mentionne: "Pendant toute la durée de la guerre, 
FILLETTE ne paraîtra qu'une fois par semaine".

Cette affirmation ne sera qu'un voeu pieux. La guerre terminée, Fillette ne retrouvera pas sa parution bihedomadaire.




Comme tous les magazines illustrés de la SPE, Fillette publie un almanach annuel.

Les guerres sont fatales aux frères Offenstadt. L'Occupation va faire disparaître Fillette mais celui-ci renaîtra de ses cendres en 1946 sans toutefois retrouver le même succès qu'avant 

Texte: http://www.bd-nostalgie.org/JOURNAUX/05_fillette.htm




Nous proposons le numéro 589 dans cette série,  scanné par MonsieurAugustin






Avec mes meilleurs voeux pour María Ayamontino

🌷🌸

2 commentaires:

  1. Merci, Monsieur Augustin! C'est reamente intéressant et curieux. Salutations

    RépondreSupprimer
  2. Extraordinaire! Une découverte époustouflante! Un immense merci!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...